Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

La société au secours de la Forêt ou la forêt au secours de la société ?

jeudi 7 février 2019 ⟩ 19h30 - 21h30

Gratuit

Comprendre le lien manqué pour ouvrir un avenir juste - Soirée table-ronde / débat dans le cadre de l'exposition « La forêt, sève de l'art ? »

Intervenants :
Pascale D’Erm, réalisatrice du film Natura présentant une synthèse des
approches récentes en sylvothérapie.
Maxence Layet, rédacteur en chef de la revue-livre ORBS. Initiateur du
collectif Nous sommes la Forêt.
Bertrand Sicard, président de l’association Vita Sylvae Conservation,
engagé dans la sensibilisation culturelle et l’acquisition foncière de forêts
roumaines à la faveur de leur libre évolution.
Bernard Boisson et Louis Vallin de l’association Forêt Citoyenne.

Outre la dégradation actuelle des forêts françaises sur le plan écologique par l’intensification d’une sylviculture industrielle et commerciale, la fonction sociale de la forêt est également mise à mal à l’heure où la société développe sa maturité pour refonder plus en profondeur ses rapports humain/nature.
Pour prendre la mesure de tels enjeux nous ferons un point à partir d’approches explorées par les arts, la sylvothérapie, l’écopsychologie… évaluant plus rapidement l’ampleur de ces enjeux, en particulier avec des représentants associatifs et médiatiques.
Vous serez donc fort bienvenus à cette rencontre si vous le souhaitez et si vous le pouvez.
Bernard Boisson

www.foretcitoyenne.org
www.natureprimordiale.org

Entrée libre sur inscription à la billetterie  ci-dessous.

___________________

Depuis fort longtemps les discours officiels ont énoncé que la forêt a trois fonctions : économique, écologique, et sociale. De ces trois fonctions, la troisième reste la plus déficiente en représentativité. Cette carence survient déjà dans le contexte alarmant d’une écologie subordonnée aux intérêts de marché.

En France et dans le monde, l’art a précédé les sciences dans la sauvegarde de site naturels. Pourtant depuis la fin de la première guerre mondiale, l’institutionnalisation des arts en France semble avoir exclu toute maturation sensible des rapports humains/nature dans l’espace culturel au grand dam de maints auteurs. Même si des arts naturalistes ont existé, ils ont toujours été tenus hors champs par ce qui est défini comme de l’art… Outre que cette mise à l’écart semble une exception française, nous constatons aujourd’hui que les pays qui entérinent mieux la naissance de disciplines comme la sylvothérapie, l’écopsychologie… ont antérieurement permis un substrat culturel favorisant ces ouvertures d’esprit, quand en France, elles n’ont pu jusque-là décoller !

Aujourd’hui, la sauvegarde des forêts arc-boutée sur une meilleure compréhension des rapports humains/nature ne devrait plus s’appuyer sur le sursaut orphelin d’un militantisme, mais sur la lame de fond d’une maturité culturelle ayant instillé sa présence depuis des décennies et des siècles.

Ma proposition est la suivante : après un énoncé d’une demi-heure sur la représentativité des rapports humains/forêts à travers les arts de différents pays confronté au décrochage des institutions françaises sur ce chapitre, ma question à partager avec vous sera :

Sur quel ressort vital profond, et au nom de quelle légitimité notre société peut-elle intervenir pour assurer un meilleur avenir à nos forêts et à nos arbres  ?

Détails

Date :
jeudi 7 février 2019
Heure :
19h30 - 21h30
Prix :
Gratuit
Catégorie d’Évènement:
Étiquettes Évènement :

Billets

Tickets are not available as this évènement has passed.
©2020 La Villa des Créateurs. Tous droits réservés. Mentions légales - CGV. Un lieu proposé par  

NEWSLETTER

Laissez-nous vos coordonnées pour être tenu au courant de notre programmation et de nos activités

NEWSLETTER

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Rejeter

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account